News & Reviews

Ce pays européen aux voitures trop vieilles et polluantes entame (enfin) sa mue vers l’électrique

13


L’Italie met le paquet sur l’électrique // Photographie : Gabriella Clare Marino / Unsplash

L’Italie veut mettre en place un plan massif pour accélérer le développement des voitures électriques sur son sol. Le gouvernement prévoit d’investir 930 millions d’euros pour transformer son parc automobile vieillissant.

L’Italie pousse le bonus jusqu’à 13 750 euros

Selon un récent rapport de Bloomberg, l’Italie envisage d’investir 930 millions d’euros dans un programme pour renouveler son parc automobile. Le pays veut aider les ménages modestes à passer à l’électrique. Georgia Meloni promet un bonus de 13 750 euros pour les personnes dont le revenu annuel est inférieur à 30 000 euros. Cette aide pourra être utilisée pour acheter une voiture électrique à une condition : seulement si les consommateurs acceptent de mettre leur vieille voiture thermique à la casse.


À lire aussi
Pourquoi la future Fiat Panda électrique provoque la colère en Italie

L’objectif affiché est très clair : l’Italie veut « transformer son parc automobile qui est aujourd’hui l’un des plus vieux d’Europe ». Le pays compte près de 11 millions de voitures Euro 3, ou de normes inférieures (datant d’avant 2006), sur son sol. Force est de constater qu’en ce début d’année 2024, la part des véhicules électriques en Italie est largement inférieure à celle des autres grandes économies européennes. Les modèles 100 % électriques ne représentaient d’ailleurs que 3,7 % des ventes en 2022.

La stratégie du gouvernement Meloni sur l’électrique

Le pays a toujours été réfractaire à l’adoption des automobiles propres. Les responsables du gouvernement italien ont également été de ceux qui ont « édulcoré » la récente norme Euro 7 adoptée par le Parlement européen fin décembre. Le porte-parole du ministère de l’Industrie précise que ce plan de mobilité verte sera présenté aux représentants de l’industrie automobile le 1er février. Depuis plusieurs mois, Rome tente de trouver la formule idéale pour déployer son bonus écologique.


À lire aussi
L’Italie pousse aussi pour un report de la fin du thermique en Europe

Et Georgia Meloni se serait largement inspirée de la politique menée en France sur ce sujet. Notamment sur les critères d’éligibilité au bonus. Pour atteindre ses objectifs en matière d’électrification, l’Union européenne a encore du pain sur la planche. L’arrivée massive des petits modèles, ceux sous la barre des 25 000 euros, devrait contribuer à accélérer la démocratisation des voitures électriques. L’Italie devra aussi compter sur cette tendance pour rajeunir son parc, cela ne fait aucun doute.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus