News & Reviews

Ce moteur à hydrogène de 410 ch franchit un nouveau cap

22


Le département des sports motorisés d’AVL célèbre un jalon majeur avec le développement d’un moteur de course alimenté à l’hydrogène. Ce moteur turbo de deux litres conçu par AVL RACETECH en partenariat avec HUMDA Lab, promet de transformer l’industrie en ouvrant la voie vers un avenir sans émissions.

Jusqu’à présent, les moteurs à combustion d’hydrogène (H₂-ICE) étaient souvent critiqués pour leurs performances limitées et leur combustion pauvre. Cependant, AVL RACETECH a réussi à balayer ces préjugés en développant un moteur H₂ assez révolutionnaire. Sur l’un des bancs d’essai modifiés pour l’utilisation de l’hydrogène au siège d’AVL à Graz, un prototype du moteur turbo de deux litres a atteint un impressionnant 410 chevaux à 6 500 tr/min, générant un couple de 500 Nm entre 3000 et 4000 tr/min.

L’une des caractéristiques clés de ce moteur est son injection intelligente, qui injecte de l’eau supplémentaire dans l’air d’admission du moteur pour éviter une inflammation prématurée et non désirée, garantissant ainsi un fonctionnement optimal. Le rapport air-carburant est maintenu à 1, indiquant une combustion stœchiométrique (combustion complète du carburant et production d’énergie optimale sans excédent de carburant non brûlé), éliminant ainsi le problème de combustion pauvre qui a longtemps affecté les moteurs à hydrogène. De plus, la demande en air est satisfaite grâce à l’utilisation d’un turbocompresseur spécialement conçu à cet effet.

Les ingénieurs d’AVL avaient préalablement effectué des simulations, qui se sont avérées être en parfaite corrélation avec les résultats obtenus sur le banc d’essai. Ce succès ouvre la voie à la prochaine étape du développement : tester ce moteur dans un véhicule sur un circuit réel.

Paul Kapus, chef de projet et responsable du développement, s’est exprimé avec fierté : « Nous avons annoncé pour la première fois à la fin de 2022 que nous travaillerions sur un moteur de course de deux litres alimenté à l’hydrogène, avec une combustion stœchiométrique et une injection d’eau PFI. Nos objectifs étaient ambitieux, mais nous sommes ravis d’avoir pu les valider sur le banc d’essai. » Ce succès marque peut-être un tournant dans l’industrie du sport automobile, ouvrant la voie à une ère de compétition propre et durable. AVL RACETECH  prend son moteur très au sérieux, lui qui est fournisseur pour plusieurs équipes en NASCAR, Formule 1 et MotoGP.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus