News & Reviews

Ce lac est capable d’alimenter 375 millions de voitures électriques en lithium

20


Si nous étions bien au fait de l’existence de Salton Sea et de son potentiel énorme en lithium, nous ne connaissions pas avec exactitude l’étendue de ses capacités. Une récente étude américaine vient justement de quantifier son potentiel de manière très précise, et c’est monstrueux.

De quoi alimenter 375 millions de voitures électriques

Une étude publiée par le ministère de l’Énergie aux États-Unis vient de révéler avec précision les capacités en lithium du célèbre lac de Salton, en Californie. Selon les chercheurs américains, la réserve en or blanc de Salton Sea pourrait permettre d’alimenter 375 millions de voitures électriques. Ce qui en fait l’un des plus grands gisements de lithium au monde, une réserve bien plus importante que ce que les analystes avaient imaginé.


À lire aussi
Bonus écologique pour les voitures électriques : les Etats-Unis serrent encore la vis

En effet, les scientifiques du Lawrence Berkey National Laboratory, à l’origine de cette grande étude, affirment que la réserve peut « permettre la production de 3 400 kilotonnes de lithium ». De quoi fabriquer des batteries pour des centaines de millions de voitures électriques. Nombreux sont les experts évoquant une pénurie de l’or blanc d’ici quelques années. 2025 disent certains. Cette nouvelle mine pourrait tout changer.

Aperçu de la Salton Sea // Photographie : État de Californie

Pléthore de lithium aux États-Unis

Le lac californien est connu pour être « la pire catastrophe écologique de l’État de l’Ouest », notamment à cause des sécheresses et des vagues de chaleur. La salinité anormale de l’eau a causé une mortalité massive des poissons qui y vivaient. Alors cette annonce au sujet de la Salton Sea pourrait être une bonne nouvelle. Un moyen de capitaliser sur une zone quasiment morte, pour en faire un exemple en matière d’énergie verte.

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a même qualifié le lac « d’une Arabie saoudite du lithium ». Le lithium qui se trouve dans la Salton Sea devrait « permettre aux États-Unis de satisfaire ou de dépasser la demande mondiale de lithium pendant des décennies », selon le ministère. De quoi favoriser la création de nombreux emplois qualifiés aux États-Unis.


À lire aussi
Le français Imerys va exploiter le plus grand gisement de lithium du Royaume Uni

À l’avenir, le pays pourrait donc être totalement autosuffisant en lithium, une bonne nouvelle dans sa guerre commerciale contre la Chine. S’il n’y a aujourd’hui que 2,4 millions de voitures électriques dans le pays de l’Oncle Sam, le marché devrait changer de dimension d’ici 2030. Toutefois, avant que du lithium ne soit extrait de la Salton Sea, il faudra en revanche s’armer de patience. Ce genre de projet peut mettre plusieurs années à prendre forme.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus