News & Reviews

Carburants synthétiques et neutralité carbone : la bataille n’est pas finie

28




Un rapport détaillé vient remettre en cause les bienfaits des carburants synthétiques, pointant du doigt sa décarbonation insuffisante. Celui-ci a été remis à la commission européenne, qui peut désormais durcir le ton face aux constructeurs automobiles.
Jusqu’ici, le commission européenne a autorisé, par le biais de l’Allemagne, la vente de véhicules à moteur thermique après 2035, à condition que les carburants synthétiques soient intégralement décarbonés. Un sursis dont l’industrie pétrolière souhaiterait profiter pour assouplir les conditions et voir le taux de décarbonation passer de 100% à 70%.
Or, un rapport vient contredire les résultats actuels de l’e-Fuel sur l’environnement, avec de nouvelles données qui peuvent de nouveau porter atteinte à l’avenir du moteur à combustion interne. {{_DYNINFEED_BLOCK_}}

Lire aussi : Stellantis passe à l’e-fuel

Jusqu’à 5 fois plus de rejets de CO2 que l’électrique
D’après l’association « Transport & Environment », les véhicules alimentés par l’e-Fuel émettront près de cinq fois plus de CO2 que les véhicules électriques si l’UE édulcore les plans visant à les obliger à être neutres en carbone. 
Si l’e-Fuel est décarboné dans son processus à 70%, ce qui est bien loin des 100% requis d’ici 2035, les rejets de CO2 seraient même 20 fois supérieurs à ceux de l’électrique dans son cycle entier de production et d’utilisation. L’analyse montre que les voitures fonctionnant à l’e-Fuel décarboné à 70% émettraient 61 g de CO2/km en 2035, contre seulement 13 g de CO2/km pour un véhicule électrifié utilisant un moyen de recharge provenant du réseau électrique européen.

Lire aussi : ESSAI – La Porsche Cayman GT4 RS avec du E-Fuel sur la glace



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus