News & Reviews

Cadillac officialise son retour en France avec un gros SUV électrique

14


Le 23 mars 2024, General Motors fera son grand retour en France via la marque Cadillac. C’est sans surprise avec un modèle électrique, le Lyriq, que le constructeur américain décide de revenir dans l’Hexagone.

Le Cadillac Lyriq débarque en France

General Motors mise décidément de plus en plus sur Cadillac pour amorcer son électrification. Le fabricant américain vient d’annoncer que le Lyriq serait commercialisé en France à partir du 23 mars prochain. Jaclyn McQuaid, présidente et directrice générale de General Motors Europe, précise à ce sujet que « cette année 2024 marque une étape importante dans le parcours d’électrification de General Motors ». Selon elle, la marque Cadillac est « le chef de file de l’industrie depuis plus de 120 ans en matière de design, de qualité et d’innovation ».

Cette marque s’inscrit dans la veine du luxe à l’américaine. Avec l’électrification, Cadillac veut prolonger cette tradition haut de gamme et pense que « les Français avant-gardistes vont adorer ». General Motors a conscience que la France est un marché stratégiquement important. Jaclyn McQuaid rappelle que notre pays se positionne comme « le troisième plus grand marché d’Europe, juste derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne ». Ce qui démontre selon elle la force des voitures électriques en France. Et c’est, semble-t-il, le moment idéal pour déployer le Cadillac Lyriq.

Un véhicule électrique adapté au marché français ?

Pour General Motors, ce véhicule est la pierre angulaire de son retour en France. Construit sur la plateforme Ultium de General Motors, le Lyriq offre une autonomie estimée à 530 km (en cycle EPA). De quoi aller de Paris à Lyon avec une seule charge. Extérieurement, le modèle est plutôt plaisant. On retrouve bien les caractéristiques de Cadillac. Le Lyriq renvoie une image plutôt haut de gamme avec ses lignes sculptées, sa calandre noire et son toit panoramique en verre. À l’intérieur, on retrouve un grand écran incurvé de 33 pouces.

Comme son nom l’indique, le son joue un rôle clé sur le Lyriq. Le véhicule électrique est équipé du système audio AKG Studio avec 19 haut-parleurs, certains dans l’appuie-tête. Le modèle américain offre la technologie surround qui permet de créer une expérience d’écoute immersive. Il y a aussi un système de suppression active du bruit qui peut éliminer les sons indésirables provenant de l’extérieur pour que le conducteur et les passagers se concentrent sur leur musique. Des technologies « dignes d’un studio d’enregistrement », selon la marque.


À lire aussi
Cadillac lance la production de la Celestiq, son vaisseau amiral électrique

Le groupe américain veut se relancer en Europe avec Cadillac

À partir du 23 mars, il sera donc possible de faire l’acquisition d’une Cadillac Lyriq en France sur la plateforme d’achat digitale conçue pour l’occasion. Tout passe par là : de la sélection des finitions à l’obtention du financement, en passant par la gestion du titre de propriété, l’immatriculation et la planification de la livraison. Quelques minutes suffisent pour commander son véhicule. Certains apprécieront, d’autres moins. Les livraisons des premiers Lyriq français débuteront au second semestre 2024. D’ici là, Cadillac a prévu d’organiser des essais dans toute l’Île-de-France.

Enfin, dans un second temps, le constructeur ouvrira un « Cadillac City ». Un grand espace de vente pour présenter la marque, faire découvrir le Lyriq sous toutes ses coutures et plonger dans l’univers de l’électromobilité. Le showroom sera situé à Paris. Rappelons au passage que Cadillac est le nom de l’explorateur français qui fonda la ville de Détroit au début du 18e siècle. La firme a donc une histoire toute particulière avec la France. En parallèle, General Motors assure avoir de nombreux autres projets en Europe pour les prochains mois. Le groupe américain partagera bientôt plus de détails à ce sujet.

Et en Chine…

L’entreprise automobile prévoit également de se relancer en Chine avec sa marque Cadillac et des modèles électriques de luxe. Si le Lyriq est déjà disponible sur le marché chinois, la marque compte également y commercialiser les Optiq, Vistiq et Celestiq en 2024. Une stratégie pour tenter de récupérer des parts de marché en Chine. Avec l’arrivée des nouveaux constructeurs chinois spécialisés sur l’électrique, General Motors a vu ses ventes s’écrouler depuis 2017.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus