News & Reviews

BYD menace Ford et Toyota avec son pick-up électrique

5


BYD Pick-up

Berlines, SUV, monospaces, sportives… BYD couvre peu à peu tous les segments du marché. Prochain objectif, le pick-up, électrique bien sûr. Un terrain de jeu majeur dans de nombreux pays du monde.

Quand on pense pick-up, on pense souvent aux gros modèles américains. Mais en dehors de l’Amérique du Nord, d’autres marchés sont de grands amateurs de ces engins : Amérique du Sud, Asie du Sud-Est, Australie, Afrique. Et dans ces régions, les rois se nomment Toyota Hilux et Ford Ranger. Point commun avec leurs cousins américains ? Leur importance pour les finances des constructeurs… Pas question donc de se laisser marcher sur les pieds.

En Amérique du Nord, l’électrochoc s’est nommé Cybertruck. Il a poussé Ford, GM et Stellantis à électrifier leur gros pick-up. Pour les autres régions, l’épouvantail qui se profile à l’horizon provient de chez BYD. C’est probablement ce modèle qui a incité Toyota à accélérer l’électrification de son Hilux.

L’arrivée d’un pick-up chez le constructeur chinois est annoncée depuis plusieurs mois, et les premières images officielles, toujours avec camouflage, ont été publiées. D’après les médias chinois, le véhicule se positionnerait entre les deux segments de pick-ups d’un point de vue de sa taille, soit plus gros qu’un Ranger, et plus petit qu’un F150.


À lire aussi
BYD Seagull : la voiture électrique à 10 000 € affole le marché

Comme pour ses derniers tout-terrain vendus sous les marques Fang Cheng Bao ou Yangwang, BYD a prévu deux types de motorisation : électrique, ou électrique avec prolongateur d’autonomie. Ce pick-up, qui sera le premier modèle chinois de la catégorie à avoir été pensé comme un véhicule électrique, proposera des équipements technologiques souvent réservés aux SUV ou berlines comme une suspension pneumatique ou un affichage tête haute dernière génération signé Huawei.

Le premier pick-up de BYD pourrait être dévoilé dans quelques jours au salon de Pékin. Il fera assurément partie des outils de conquête du constructeur dans toute l’Asie, en Australie ou en Amérique du Sud. Son arrivée en Europe n’est pour le moment pas confirmée.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus