News & Reviews

BYD confirme son projet d’usine au Mexique pour mieux conquérir l’Amérique

20


Dans le cadre de sa stratégie d’expansion mondiale, BYD compte s’attaquer à l’énorme marché américain. Pour cela, le constructeur chinois envisage de construire une usine au Mexique. De quoi réduire les coûts d’exportation vers les États-Unis et le Canada.

BYD veut s’implanter au Mexique

La firme de Shenzhen lorgne sur le Mexique pour implanter sa future usine de voitures électriques. Zhou Zou, le directeur de BYD au Mexique, a déclaré que le pays avait « un potentiel considérable » pour desservir de nouveaux marchés. Dans le viseur de l’entreprise chinoise : les États-Unis et le Canada. Roi des ventes sur l’électrique en 2023, BYD veut conquérir le monde et le continent nord-américain fait partie de ses plans.


À lire aussi
Le chinois BYD est le roi des ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables

Au Mexique, l’entreprise chinoise cherche à développer un centre d’exportation susceptible de desservir plusieurs grands marchés internationaux. La marque sait qu’en implantant une usine dans ce pays elle pourra bénéficier d’éventuels avantages tarifaires. L’Inflation Reduction Act (IRA) de Joe Biden impose des exigences spécifiques sur les lieux d’assemblage et l’approvisionnement des batteries.

Un moyen de profiter du bonus aux États-Unis

Si les constructeurs ne répondent pas aux exigences de ce texte, leurs modèles électriques sont privés du bonus de 7 500 dollars. Et le Mexique attire de plus en plus d’acteurs de l’industrie automobile. Notamment ceux spécialisés sur les voitures électriques. Kia, BMW et Stellantis ont par exemple annoncé leur volonté de s’implanter dans le pays. Tesla compte également y construire une Gigafactory.


À lire aussi
Témoignage – Pourquoi Olivier abandonne Mercedes pour la berline chinoise BYD Seal

En plus de fabriquer ses futurs voitures électriques au Mexique, BYD compte bien en vendre aussi aux habitants du pays. Quelques modèles sont déjà disponibles sur le marché mexicain : les BYD Han, Tang, Atto 3, Dolphin et Seal. En dehors de la Chine, le constructeur chinois dispose déjà d’usines en Thaïlande, en Ouzbékistan, au Brésil, en Indonésie et bientôt en Hongrie.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus