News & Reviews

Bientôt une Dodge Charger électrique ? On a tenté de mener l’enquête

24


La marque Mopar, appartenant au groupe Stellantis, s’apprête à faire une grosse annonce durant le SEMA Show 2023. Nous avons tenté de déchiffrer les premiers indices dévoilés.

Ce petit post lâché par Stellantis pourrait faire l’effet d’une bombe. À l’approche du SEMA Show, qui se tiendra du 31 octobre au 3 novembre prochain à Las Vegas, le groupe a publié un court communiqué signé par Mopar, sa filiale dédiée aux pièces détachées. Ce document énigmatique semble annoncer le retour de la Dodge Charger… avec une motorisation électrique.

Indice 1 : l’annonce

Le communiqué n’est composé que d’une seule phrase, la voici : « A serious charge is coming from Mopar at the 2023 SEMA Show, Stay Tuned ». Littéralement, cette ligne pourrait être traduite par « Une charge importante en provenance de Mopar au SEMA Show 2023, Restez à l’écoute ». 

Mais un terme semble, ici, être à double sens : charge. A première vue, Stellantis pourrait simplement utiliser ce mot comme un synonyme d’assaut, ou de secousse, dans le sens « préparez-vous à trembler ».

Mais dans une industrie automobile chargée d’électrification, « charge » fait également écho aux batteries. Une manière, pour Mopar, de teaser un modèle électrique ?

Indice 2 : la photo

Le document s’accompagne d’une photo, également énigmatique. Sous le logo Mopar, se cache un gros plan de ce qui ressemble à un capot. Mais pas n’importe lequel : celui d’une Dodge Charger des années 1970. À quelques détails près.


La photo publiée par Stellantis

Le premier est la couleur. La teinte choisie pour cette livrée est un bleu très flashy, qui pourrait être qualifié d’électrique. 

De plus, cette large pièce est composée d’une sorte de persienne noire. Si, comme dans la saga Fast and Furious, les Charger tunées arborent souvent un moteur apparent, celle-ci semble dissimuler un néon bleu. De là à imaginer un moteur électrique sous ce capot, il n’y a qu’un pas.

Indice 3 : l’histoire

Afin de contextualiser son communiqué, Stellantis a apporté quelques informations sur sa filiale : « Mopar s’est fait connaître dans les années 1960, à l’époque des muscle cars, avec des pièces de performance destinées à améliorer la vitesse et la maniabilité sur route et en compétition ».  

Le parallèle est ici assez explicite, Mopar et les muscle cars, c’est une histoire d’amour. Rendez-vous donc entre les 31 octobre au 3 novembre, pour en savoir plus sur ce mystère électrique. 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus