News & Reviews

Bientôt un break 100 % électrique chez Volvo ?

11


Si les SUV sont particulièrement à la mode dans le monde l’automobile, les breaks sont de moins en moins nombreux. Surtout en version électrique. Mais cela n’empêche pas Volvo d’y réfléchir sérieusement.

Volvo ne ferme pas la porte au break électrique

Longtemps plébiscités par les familles, les breaks ont aujourd’hui moins la côte que les SUV. Ce n’est d’ailleurs plus la priorité des constructeurs. Mais le break n’est pas mort. En tout cas, Volvo compte bien faire perdurer cette tradition. Dans les pays scandinaves, ces modèles familiaux fonctionnaient très bien il y a encore quelques années.

Si Volvo s’est engagé à commercialiser deux SUV électriques cette année, les EX30 et EX90, le projet de développer un break électrique est bien là. Selon Jeremy Offer, responsable du design chez Volvo, « tous les véhicules que nous avons actuellement sur la route indiquent le type de véhicules que nous allons concevoir, y compris le break et la berline ». Voilà qui est plutôt explicite.

Pour lui, « l’aspect extérieur » d’une voiture a encore beaucoup d’importance aux yeux des consommateurs. Il n’y a pas que l’expérience utilisateur ou les fonctionnalités proposées par tel ou tel modèle. Il est convaincu que les breaks ont leur place aux côtés des SUV. Le patron de Volvo, Jim Rowan, est plus pragmatique, mais ne ferme pas la porte : « pouvons-nous produire un break intelligent et bien conçu ? Bien sûr que oui ».

Mais la demande est-elle suffisante ?

Mais l’entreprise a-t-elle vraiment intérêt à le faire ? La demande est-elle suffisante ? À cela, Rowan répond que « nous vendons beaucoup plus de SUV aujourd’hui, et nous devons tenir compte de cette information. Nous produirons un nouveau véhicule électrique chaque année au cours des cinq prochaines années, alors rien n’est impossible ».

Aujourd’hui, les breaks ne font plus partie des modèles phares de Volvo. Au Royaume-Uni, le V60 a même été retiré de la vente. « L’appétit pour nos breaks est tombé à des niveaux très bas » expliquait récemment un porte-parole de la marque. Si un break électrique voit le jour, il sera probablement basé sur la plateforme SPA 2 de Volvo. De quoi offrir jusqu’à 500 ch (comme sur l’EX90). On peut aussi s’attendre à une transmission intégrale, un double moteur et des technologies LiDAR.

Cet hypothétique break électrique de Volvo n’aura pas beaucoup de concurrence. Mais il en aura quand même. Nio a par exemple lancé l’ET5 Touring (pas encore commercialisée en France). BMW a récemment dévoilé son i5 Touring, le premier break électrique de la marque allemande. Ou encore l’ID.7 Tourer, un break qui doit être lancé dans le courant de l’année 2024 en Europe.


À lire aussi
Voiture électrique, et si on faisait un break ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus