News & Reviews

Bentley dit au adieu son moteur W12 !

39


Bentley dévoile les secrets de fabrication de son moteur W12 dans l’usine de Crewe avant l’arrêt de sa production l’an prochain. 

L’une des plus grosses cathédrales mécaniques du marché va fermer ses portes au grand public. Les normes environnementales et l’électrification de la gamme ont eu raison du 12 cylindres en W de Bentley, dont le dernier exemplaire sortira de l’usine en avril 2024.

Dernière danse mécanique 

Au cœur de l’officine britannique, les petites mains immaculées traitent avec le plus grand soin le moindre élément mécanique. Chaque moteur Bentley est constitué d’aluminium de haute qualité. Les bielles sont faites de titane pour plus de résistance. La chasse au kilogramme superflu a lieu jusque dans le matériau principal du bloc. Les machines aident les techniciens qualifiés à mettre la quantité exacte de couple sur chaque écrou et boulon.

A la fin de l’assemblage, le bloc est transporté par un véhicule à guidage automatique. Il emmène chaque unité aux postes de travail pour que les techniciens puissent les compléter. Il en faut deux et quelques machines pour terminer un moteur. Même les roulements de bielle sont adaptés au poids de chaque tige avant l’installation sur le vilebrequin pour un moteur parfaitement équilibré !

La chaine Youtube Frame a bénéficié de cet ultime privilège en passant en détail la réalisation de son assemblage dans une vidéo très complète.
 

La culture du souci du détail

Ces techniciens examinent méticuleusement chaque moteur assemblé avec des outils de mesure de haute précision pour s’assurer que leur travail répond aux spécifications rigoureuses de Bentley. Une fois terminés, ces moteurs subissent des tests rigoureux de pression et de dyno, garantissant qu’ils correspondent à leurs puissances spécifiées.

Le W12 a débuté avec 560 chevaux dans la Continental GT en 2002, pour cumuler à 750 canassons au cœur de la très récente Bentley BaturChaque exemplaire du moteur doit passer par 64 stations pour être complétée. Chaque station ne prend que neuf minutes pour accomplir sa tâche, et il faut un total de 127 minutes pour compléter une voiture. Au total, il s’est écoulé à plus de 100 000 unités en 21 ans de fabrication. 


Assemblage du W12 de la Bentley Batur (750 chevaux)

L’usine de Crewe décarbonée d’ici 2030

Bentley possède à ce jour la première usine 100% décarbonée de l’industrie automobile. L’usine historique de Crewe a reçu la norme internationalement reconnue PAS2060 dédiée à la neutralité carbone en 2019. La marque britannique vise à s’appuyer sur son statut neutre en carbone en investissant dans la « Bentley Dream Factory ».

L’objectif est de devenir climatiquement neutre, du début à la fin de la chaîne de fabrication à partir de 2030. Il est donc temps de profiter des derniers instants thermiques de la marque de luxe britannique.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus