News & Reviews

Avec sa Taycan, Porsche fait oublier la peur de l’autonomie dans l’outback australien

13


Porsche a fait parcourir un long voyage dans l’outback australien à une Taycan Cross Turismo. Avec pour objectif de montrer à quel point son véhicule électrique est fiable et polyvalent.

L’Australie est un pays dont certaines régions sont particulièrement hostiles. Porsche y a vu une opportunité de démontrer la polyvalence de sa voiture électrique, la Taycan. Le constructeur allemand a demandé à l’un de ses ambassadeurs de prendre le volant du modèle. Il s’agit de l’ancien pilote de F1, Mark Webber, qui est lui-même australien et connait le pays.

Porsche souhaitait prouver que la voiture électrique est aussi une solution dans les zones reculées. La marque a voulu faire oublier l’anxiété liée à l’autonomie et à la recharge sur les longues distances.

“J’ai hâte de voir ce que nous rencontrerons en chemin”, a déclaré Webber avant le départ. “J’aime les longs trajets au volant de mon enduro et je suis toujours à la recherche d’inspiration. Mais je n’ai jamais eu le courage de parcourir le bush. Il n’y a personne et certains terrains sont extrêmement hostiles. Une panne là-bas pourrait y être dangereuse.”

L’outback comme première étape d’un long trajet

Le trajet a débuté à Darwin, une des villes les plus septentrionales de l’Australie. Elle s’intègre dans le Territoire du Nord, une région qui, selon Porsche, fait quatre fois la taille de l’Allemagne, mais abrite seulement 250 000 habitants, contre 84 millions pour le pays d’origine du constructeur.

Au total, le voyage s’est étendu sur près de 5000 kilomètres, jusqu’à Bondi Beach, une plage de Sydney. Dans la partie la plus rude du trajet, Webber a utilisé le ‘Gravel mode’ pour affronter les chemins les plus délicats.


À lire aussi
Découverte – Porsche Macan 2024 100 % électrique : SUV sous haute tension

La recharge s’est faite dans différents lieux, sur différents types d’infrastructures. Dans l’ancienne ville minière de Pine Creek, où a eu lieu une ruée vers l’or au 19e siècle, Webber a pu trouver une borne de 22 kW, ce qui était inespéré. Pour le voyage, l’important était de choisir des hôtels et lodges avec point de charge à disposition.

Après plusieurs centaines de kilomètres, celui qui a remporté le championnat du monde d’endurance avec Porsche était étonné. “Je suis surpris de voir à quel point ça a été simple jusqu’ici. Nous n’avons pas eu un seul couac, et donc aucun problème sérieux”, s’est félicité Webber. Pendant la visite des sources d’eau de Bitter Springs, toujours dans le nord de l’Australie, une borne disponible sur un camping a permis de nouveau de recharger à 22 kW.

Une bonne surprise sur la recharge

Avec l’utilisation de l’application PlugShare, Webber était convaincu de recharger à 11 kW la plupart du temps. Et pour cause : il s’agit d’une appli communautaire qui enregistre les commentaires des utilisateurs. Aussi, un grand nombre d’entre eux ont rechargé leur voiture à 11 kW. Mais avec le chargeur embarqué du Taycan, il était possible de charger deux fois plus vite.

La Stuart Highway, une autoroute composée d’un bandeau de gravier et de terre, a permis de rouler plus vite. Avec une moyenne de 100 km/h, le danger résidait là dans les longs camions de transport. Ces convois roulants peuvent faire jusqu’à 50 mètres de long et ne perdent pas de temps à ralentir lorsqu’ils croisent d’autres véhicules.

Avec des vitesses stabilisées entre 100 et 130 km/h, la consommation moyenne du véhicule était un peu plus élevée. Le relevé a indiqué environ 25 kWh/100 km pour cette partie du voyage. Au total, l’aventure au sein de l’outback du nord-ouest de l’Australie s’est déroulée sur 1284 kilomètres. La Porsche Taycan Cross Turismo a reçu 321 kWh de recharge au total pour parcourir cette distance.

Mark Webber a en tout cas apprécié, et il se montre rassuré après ce voyage délicat. Il admet même qu’il s’attendait à subir bien plus de problèmes au fil de son voyage dans cette zone hostile : “Je n’aurais jamais pensé que les choses se passeraient aussi bien avec une voiture électrique dans l’outback. Et j’ai certainement trouvé une nouvelle inspiration pour mes futurs voyages en voiture.”

 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus