News & Reviews

Avec la berline électrique ET9, Nio se replace au dessus de la mêlée

30


Nio ET9Marque phare de la nouvelle génération de constructeurs chinois, Nio entend démontrer son savoir-faire avec sa nouvelle berline ET9. Cet impressionnant étalage de technologie doit aussi en remontrer aux constructeurs allemands.

Débordé par la gauche et par la droite par Xpeng ou LI Auto sur le sujet des volumes, Nio entend bien affirmer sa différence avec ces ambitieux rivaux en confortant son positionnement sur un marché plus haut de gamme. Voici donc son modèle le plus imposant à ce jour, l’ET9.

Son statut, l’ET9 ne l’exprime clairement pas par un style excentrique et une surcharge de chrome. Au risque de faire passer son porte-drapeau pour une simple “grosse Nio”, le style est strictement calqué sur celui des autres modèles. Les proportions changent en revanche la perception de l’engin.

Avec ses 5324 mm de long, l’ET9 se place entre une Mercedes Classe S empattement long et une Maybach, et s’illustre par son empattement de 3250 mm et un porte-à-faux arrière assez court. Sa hauteur de 1620 mm pourrait faire hésiter quant à sa qualification de berline. À plus de 1600 mm, nous sommes souvent en territoire de SUV… Mais après tout, une Rolls-Royce Phantom toise le reste des berlines du haut de ses 1646 mm. Les grandes jantes de 23 pouces bénéficient du même dispositif permettant de maintenir le logo droit.

Longueur 5324 mm
Largeur 2016 mm
Hauteur 1620 mm
Empattement 3250 mm

Imposante et luxueuse, cette auto est aussi une démonstration en matière de technologie. Elle inaugure la troisième génération de plateforme de Nio, ET3.0. Les nouvelles batteries avec cellules cylindriques 46105 développées en interne fonctionnent sur une tension de 900 volts. Nio proclame une densité de 290 Wh/kg et une puissance de charge jusqu’à 5C.

La batterie de 120 kWh aura ainsi une puissance maximale de 600 kW pour la charge. Pour l’accompagner, Nio a également dévoilé sa dernière borne de charge à 640 kW. L’ET9 pourrait récupérer 255 km d’autonomie en cinq minutes. Pour aller encore plus vite, on pourra toujours faire appel à l’échange de batterie, avec une quatrième génération qui assure un échange en trois minutes. Nio précise que cette nouvelle batterie est plus fine, assurant un meilleur espace à bord, talon d’Achille des ET5 ou ET7.

Du côté des performances, on trouvera un moteur 180 kW à l’avant et un autre de 340 kW à l’arrière, avec un total de 520 kW / 707 ch. Pas de valeurs annoncées pour l’accélération ou la vitesse maximale, qui ne sont pas le propos majeur de cette auto.


À lire aussi
Attention, Renault et Volkswagen ! Nio confirme deux nouvelles marques plus abordables pour l’Europe dès 2024

Censée être un espace de grand confort, l’ET9 reçoit une toute nouvelle suspension hydraulique active SkyRide avec une pompe hydraulique pour chaque amortisseur, mais aussi des roues arrière directrices (jusqu’à 8 degrés de braquage) qui permettent de réduire le diamètre de braquage du paquebot à seulement 10,9 mètres. Enfin, elle sera une des premières voitures sur le marché dotée d’une direction by-wire, sans lien mécanique entre le volant et la crémaillère. Du côté de la conduite autonome, on retrouve les lidars et caméras sur le toit des autres modèles de la gamme, mais on découvre aussi deux lidars supplémentaires sur les ailes avant.

Priorité aux passagers

Le constructeur n’a pas encore montré la planche de bord de sa nouvelle berline, préférant se concentrer sur les places arrière. Mais l’ET9 annonce néanmoins une évolution avec un écran de 15,6 pouces AMOLED orienté en mode paysage, et non plus en portrait comme sur précédents modèles. L’assistant Nomi trône toujours au centre de la planche et on sait également que Nio proposera ici un affichage tête haute à réalité augmentée.

Espérons qu’il se fera plus discret pour le confort des deux passagers qui occuperont l’espace arrière. Ils disposeront de sièges grand confort : inclinaison du dossier, repose jambes, chauffage, ventilation, massage. Ils sont séparés par une console centrale accueillant des rangements, une tablette avec miroir intégré, une tablette tactile de 8 pouces pour contrôler le multimédia, un chargeur sans fil, un compartiment réfrigéré… Les écrans 14,5 pouces au dos des sièges avant sont interconnectés avec le système central SkyOS.

Déjà présentée, la Nio ET9 ne sera toutefois mise réellement sur le marché qu’au printemps 2025, à partir de 800 000 RMB environ (100 000 euros). Lors de son Nio Day, le constructeur a confirmé son ambition de déployer 1000 nouvelles stations d’échange de batterie en 2024. À partir d’avril, il s’agira de stations de quatrième génération. Il devrait également déployer 2000 bornes de charge l’année prochaine.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus