News & Reviews

Au bord de la faillite, Fisker a livré des SUV électriques sans encaisser les chèques des clients

7


Les équipes de Fisker seraient-elles très désorganisées ? Selon un récent rapport, la marque californienne aurait temporairement perdu la trace de « plusieurs millions de dollars ». Comment ? Tout simplement parce que Fisker n’encaissait pas ses clients.

Fisker a perdu la trace de plusieurs dizaines de paiements

Au bord de la faillite, Fisker et ses équipes auraient « temporairement perdu la trace de plusieurs millions de dollars de paiements ». Cette situation, que l’on pourrait qualifier poliment de « désordre administratif », a poussé l’entreprise à commander un audit interne pour tenter de comprendre d’où venait le problème. Nos confrères de TechCrunch ont recueilli le témoignage de trois sources anonymes connaissant bien le dossier.

L’entreprise californienne a supprimé des postes à un moment clé de son développement. Cette vague de licenciements, qui a eu lieu récemment, a conduit la firme à perdre la trace de plusieurs dizaines de transactions. Des acomptes, et même des paiements réalisés dans leur intégralité dans certains cas.


À lire aussi
Quelles voitures électriques récupèrent le plus d’énergie grâce au freinage régénératif ?

La raison principale ? Des « procédures internes laxistes » pour assurer le suivi des transactions, selon les sources interrogées. Cela signifie que la marque a parfois livré des véhicules sans percevoir la moindre forme de paiement. « Les chèques n’étaient pas encaissés en temps voulu ou étaient tout simplement perdus », explique l’une des personnes au fait de la situation. Certains paiements ont été récupérés après la vente.

Un désordre généralisé en interne ?

Dans le cadre de cet audit, le cabinet a également demandé à Fisker de présenter des chiffres précis sur ses ventes, afin d’établir notamment un rapport financier annuel de l’entreprise. Mais dans la plupart des cas, le constructeur n’était pas en mesure de fournir une documentation satisfaisante. Il y a comme un trou dans la raquette d’un point de vue administratif. D’ailleurs, Fisker n’a toujours pas publié son rapport pour 2023.


À lire aussi
Perte de puissance, freins défectueux, capot qui s’envole : le Fisker Ocean est-il dangereux ?

En réalité, l’entreprise a souvent eu des problèmes de cet acabit. En novembre 2023, la société admettait officiellement qu’elle avait « du mal » à établir ses propres rapports financiers. Et cela en raison d’une « pénurie d’employés ayant les compétences nécessaires pour analyser les données avec précision ». La marque a aussi eu des difficultés à régulariser les nouvelles immatriculations de ses clients aux États-Unis.

Une nouvelle découverte qui ne va pas faire les affaires de Fisker. L’entreprise californienne est en grandes difficultés depuis quelques semaines. Fisker ne sera finalement pas sauvé par Nissan. La marque tente le tout pour le tout en proposant d’énormes baisses de prix sur son modèle. À partir d’aujourd’hui, la version Extreme de l’Ocean, la plus haut de gamme, est par exemple proposée à 37 499 dollars contre 61 499 dollars initialement.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus