News & Reviews

Arrêtez de torturer le Tesla Cybertruck !

7


Depuis ses premiers jours, le Tesla Cybertruck prend cher. Au sens propre du terme. Wes Morrill, l’ingénieur en chef du pick-up électrique, en a marre et il le fait savoir. Il s’est exprimé sur Twitter pour demander aux propriétaires d’arrêter de torturer leur Cybertruck.

Il est temps d’arrêter de torturer le Cybertruck

Le Tesla Cybertruck a connu les pires souffrances depuis ses débuts. Certains lui tirent dessus à balles réelles ou avec des flèches, d’autres testent sa résistance au feu. Sans parler des nombreuses vidéos où des propriétaires donnent des coups de pied ou de massue à leur pick-up pour tester l’acier inoxydable. Bref, la vie du Cybertruck n’est pas de tout repos et cela commence légèrement à agacer son concepteur.


À lire aussi
Que se passe-t-il quand on tire une flèche sur le Tesla Cybertruck ?

Wes Morrill, l’homme considéré comme l’ingénieur en chef du modèle, s’est exprimé sur Twitter. Il aimerait que son « bébé » puisse enfin « se promener librement en toute tranquillité ». Dans son message, il fait comprendre qu’il est temps d’arrêter de torturer le pick-up. L’ingénieur aimerait aussi punir ceux qui ne se calment pas et propose de « les faire attendre très longtemps avant d’obtenir des pièces de rechange ».

Comment Tesla va réagir ?

Difficile de dire si son plaidoyer aboutira. C’est à double tranchant : soit l’ingénieur sera écouté comme le Messie et les propriétaires se calmeront avec leur Cybertruck. Soit cette déclaration provoquera encore plus d’abus. Sa disponibilité limitée devrait normalement inciter les clients à en prendre soin. Mais il semblerait que « faire le buzz » sur le web soit plus important encore.

Quoi qu’il arrive, Tesla devra fournir des pièces de rechange aux propriétaires. Mais la marque est-elle prête à se montrer sélective sur la manière de le faire ? Comment gérerait-elle la situation si elle avait la preuve évidente que le véhicule a été endommagé intentionnellement ? Il est sûrement trop tôt pour le dire. Le Cybertruck vit encore ses premiers moments.


À lire aussi
Tesla s’attaque aux clients qui tentent de gagner de l’argent en revendant leur Cybertruck





Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus