News & Reviews

Alfa Romeo 33 Stradale, le retour d’une légende pour faire rêver en électrique ou en thermique

50


Dans les années 1960, la 33 Stradale était une icône. Et cette icône va revenir, histoire de célébrer l’histoire de la marque, mais aussi de faire plaisir aux aficionados de la firme italienne et des passionnés de voiture de sport. 

Elle a le nouvel ADN d’Alfa Romeo dans le sang. 50 ans plus tard, la firme transalpine revient dans le segment des sportives sur-mesure et rarissime. En effet, la 33 Stradale sera limitée à seulement… 33 exemplaires ! Vous en voulez une ? C’est trop tard, elles sont toutes vendues. Toutes seront homologuées pour la route et promettent de ne faire aucun compromis entre confort, dynamisme et facilité d’utilisation. Autrement dit, elle devrait tout offrir en même temps, et même être un bon « daily ». Toutes les 33 Stradale seront construites à la main dans les ateliers de Carrozzeria Touring Superleggera.

Evidemment, un service de personnalisation a été créé pour ce nouveau modèle ultra-limité. Chaque client a été fortement impliqué dans la mise au point de sa voiture afin que chaque auto soit unique. D’ailleurs, le pilote de Formule 1, Valtteri Bottas, a également été impliqué dans son développement et la mise au point. Alfa tenait à ce que la 33 Stradale soit une pièce « unique dans toute l’industrie automobile ».

Un vrai coupé italien comme on les aime

Ce nouveau coupé biplace devrait suivre scrupuleusement l’ADN des sportives italiennes. Et n’oublions pas qu’elle marche sur les pas de la 33 Stradale de 1967 qui était considérée comme l’une des plus belles autos au monde à son époque. Le défi est de taille. Pour cela, Alfa Romeo a choisi d’allier technologies et style. Elle mêle donc quelques éléments de l’originale de 1967 avec les codes stylistiques récents de la marque. Un avant musclé, mais élégant. L’arrière est plus « brutal », avec des phares ronds et un dessin en forme de V.

La silhouette offre un Cx de 0,375, ce qui devrait être parfait pour assurer une autonomie raisonnable pour la version 100% électrique de cette sportive. 

Qu’est-ce qu’il y a sous le capot ?

Comme la 33 Stradale devait offrir des sensations de voiture de course mais à travers une voiture adaptée au quotidien, Alfa a dû sortir le meilleur de son arsenal. C’est la raison pour laquelle la suspension à double bras avec amortisseurs actifs, la boîte ZF, le système de lift et quelques autres détails sont de rigueur pour offrir performances et confort, sans compromis d’un côté ou de l’autre. Pour mouvoir ce coupé italien, les clients ont eu le choix entre le V6 bi-turbo de 2,9 litres poussé à 620 chevaux (contre 510 dans la Giulia en version Quadrifoglio), ou une version électrique qui développe plus de 750 chevaux.

Dans les deux cas, les performances suivent : on parle d’une vitesse maximale de 333 km/h et d’un 0 à 100 km/h établi en moins de 3 secondes. Une fois lancée à vive allure, le système de freinage Alfa Romeo Brake-By-Wire et les freins carbone céramique Brembo devrait permettre d’arrêter le tout relativement efficacement, que vous soyez sur la route ou sur circuit. Le tout tient dans un cadre en H en aluminium et une monocoque en fibres de carbone. Autant dire qu’on a hâte d’en voir rouler, même si avec seulement 33 exemplaires au monde, il nous est difficile d’imaginer que nous en croiserons à tous les coins de rue.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus