News & Reviews

âge minimum, circulation à deux, vers un durcissement des règles

31


Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, présente aujourd’hui un nouveau plan d’action national destiné à mieux encadrer l’usage des trottinettes électriques.

Dans un entretien accordé à nos confrères de 20 Minutes, Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, est revenu sur quelques-unes des mesures incluses dans ce nouveau plan d’action national. L’objectif pour le gouvernement est bien évidemment de proposer de nouvelles règles, afin d’encadrer au mieux l’usage des trottinettes électriques, notamment proposées en libre service dans de nombreuses villes de France.

« Nous avons travaillé pour donner de nouveaux outils aux collectivités territoriales dans la gestion des mobilités » a déclaré Clément Beaune. « Les trottinettes en libre-service sont disponibles dans plus de 200 villes en France et utilisées quotidiennement par 100.000 personnes, un chiffre en constante progression, nous nous devions de renforcer la régulation de ces engins. »

L’âge minimum passe à 14 ans

Ainsi, l’une des mesures phares de ce plan d’action national va concerner l’âge minimum d’utilisation des trottinettes électriques.  Il faudra donc avoir 14 ans pour pouvoir utiliser l’un de ces engins, contre 12 ans auparavant.

Mais ce n’est pas tout, car désormais, circuler à deux sur une trottinette électrique sera plus lourdement sanctionné. En effet, l’amende va passer de 35 à 135 euros. « On sait que dans un accident sur cinq, les utilisateurs étaient deux sur l’engin, c’est important de faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’un jouet » a expliqué Clément Beaune.

Le casque toujours pas obligatoire

Si le gouvernement compte bien impliquer tous les opérateurs dans cette démarche en leur faisant signer « une charte qui les engagera dans l’amélioration de la sécurité de tous les usagers mais aussi la garantie d’un service respectueux de l’environnement avec un travail sur la durée de vie des batteries d’un minimum de cinq ans », il n’a en revanche pas statué sur l’obligation de porter un casque.

« La réflexion reste ouverte » a expliqué Clément Beaune, « pour le moment, nous avons fait le choix de ne pas l’imposer mais il est fortement recommandé et nos campagnes de communication vont le répéter. Mais ce qui s’applique aux trottinettes s’applique également aux vélos. »



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus