News & Reviews

À quoi ressemblera la première Bentley 100 % électrique prévue pour 2026 ?

10


Bentley a un nouveau directeur du design. Un homme qui connaît bien la marque puisqu’il y a déjà travaillé 17 ans en début de carrière, avant de partir chez Volvo. Pour son grand retour, Robin Page se prépare à inaugurer le lancement du premier modèle 100 % électrique de Bentley.

Robin Page va inaugurer la première Bentley électrique

Robin Page a récemment été nommé directeur du design chez Bentley, une marque du groupe Volkswagen. Il revient dans une maison qu’il connaît bien. M. Page a travaillé pendant 17 ans pour Bentley avant de dessiner des Volvo durant une dizaine d’années. Mais il revient à un moment particulier pour la marque. Bentley va commercialiser sa première voiture électrique. Celle-ci a toutefois été retardée, puisqu’elle sera finalement lancée en 2026 au lieu de 2025.

Robin Page a vu naître le Continental GT en 2003 et a contribué à faire entrer la marque dans une nouvelle ère. Aujourd’hui, il s’apprête donc à refaire la même chose. Mais la situation n’est pas simple. L’entreprise a vu se succéder plusieurs patrons du design en peu de temps. Et ce n’est évidemment pas bon signe pour un constructeur automobile comme Bentley, pour qui la stabilité est essentielle.


À lire aussi
Cette réplique électrique de Bentley Blower est autorisée à rouler sur la route

Le nouveau directeur du design, Robin Page, a répondu aux questions de nos confrères d’Autocar au sujet du développement de la première voiture électrique de la marque. Il explique en toute modestie que « la majeure partie du travail a été réalisée bien avant mon arrivée, mais j’ai eu l’occasion d’influer sur certains points ». Les équipes peaufinent actuellement les derniers détails du modèle.

Conserver l’héritage historique de la marque

L’influence de Robin Page sera surtout perceptible sur les prochains véhicules électriques de la marque, qui compte en lancer un par an entre 2025 et 2030. Selon M. Page, le design des Bentley électriques « ne laissera pas indifférent ». Il estime qu’une voiture électrique n’a pas besoin « d’une calandre ouverte », et qu’il y a donc une opportunité pour innover à l’avant.

Pour lui, les Bentley électriques devront « se distinguer de loin ». Il considère que la marque aura échoué si le modèle ressemble « simplement à une Bentley ». Fraîchement arrivé, le nouveau directeur du design promet tout de même de ne pas balayer l’héritage historique de la marque. « Il y aura des éléments emblématiques. Nos Bentley électriques ne perdront pas leur identité ».


À lire aussi
Un cargo coule, une Porsche électrique accusée

Mais il se dit tout de même « disposé à créer une voiture qui illustre notre nouvelle expression stylistique ». Robin Page entend bien innover. De retour au sein du groupe Volkswagen, le designer veut aussi trouver des synergies avec les autres marques. Il travaille notamment avec Audi et Porsche. Il précise que le fait que Bentley puisse s’autofinancer le met « dans une excellente position ».



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus