News & Reviews

A quoi aurait pu ressembler la voiture électrique d’Apple ?

9


Après dix années de réflexions, de tests et d’indécisions, Apple a décidé d’abandonner son projet de voiture électrique. Un coup dur pour la firme de Cupertino qui n’a pas l’habitude des désillusions. Voici à quoi son modèle aurait pu ressembler.

La voiture électrique d’Apple ne verra jamais le jour

Au milieu des années 2010, tout laissait à croire que la Silicon Valley allait devenir un nouveau champ de bataille pour l’électromobilité et la conduite autonome. Google a par exemple lancé Waymo en 2009 avec l’ambition de démocratiser les taxis sans pilote. Puis le développement rapide de Tesla et l’appétence d’Elon Musk pour les technologies ont poussé Apple à se lancer dans la course en 2014. L’occasion idéale pour Tim Cook de montrer, une nouvelle fois, qui dicte les règles du design.

La marque à la pomme pensait que le développement d’une voiture autonome et électrique pourrait lui permettre de diversifier ses revenus et de tracer un avenir au-delà de l’iPhone et du MacBook. Un projet toujours d’actualité il y a encore quelques mois, même si la firme avait revu ses ambitions à la baisse. Il se trouve que les réalités du marché et les indécisions en interne en ont décidé autrement.


À lire aussi
Le directeur du projet Apple Car claque la porte sept mois après son arrivée

Le projet de voiture électrique d’Apple est un bon exemple de ce qu’il peut se passer lorsque les défis technologiques et les réalités du marché se rencontrent. On ne se lance pas dans l’industrie automobile si facilement. Même quand on s’appelle Apple. Tim Cook et les cadres de l’entreprise n’ont jamais réussi à se mettre d’accord sur la stratégie à suivre. Autant sur des questions fondamentales que sur de tous petits détails. L’un des principaux points de désaccord concernait vraisemblablement le niveau d’autonomie à donner à la voiture.

Une copie conforme du Canoo Lifestyle Vehicle ?

Finalement, Apple a décidé de mettre un terme à ce projet et de replacer les 2 000 personnes qui travaillaient dessus sur de nouveaux sujets en lien avec l’intelligence artificielle générative. On peut tout de même parler d’un échec et certainement d’une grande déception en interne (et en externe). Selon Bloomberg, si la voiture électrique d’Apple avait vu le jour, elle aurait « séduit par son design et ses caractéristiques ».

Malgré toutes les ébauches et autres concepts futuristes générés par l’intelligence artificielle, cette voiture aurait a priori dû ressembler à la navette électrique de Canoo (une start-up qu’Apple a d’ailleurs failli racheter). Un modèle qui a été choisi par la NASA pour les missions Artemis et par le service postal américain. Un monospace original, dont l’avant et l’arrière sont identiques. Le co-fondateur de Canoo, Ulrich Kranz, a même été l’un des dirigeants du projet automobile d’Apple.

La marque à la pomme prévoyait initialement d’équiper son véhicule avec des technologies de conduite autonome de niveau 5. À l’intérieur, Apple imaginait (sans surprise) quelque chose de très minimaliste. La firme de Cupertino prévoyait d’accueillir quatre personnes dans des sièges inclinables haut de gamme. Un grand écran devait être installé au centre de la planche de bord et d’autres auraient été suspendus au plafond pour permettre aux passagers d’accéder aux commandes du véhicule.


À lire aussi
Canoo sauvé par une commande miraculeuse de 4 500 vans électriques de Walmart

Le Volkswagen ID.Buzz a-t-il été inspiré par Jony Ive ?

Mais ce n’était pas la seule vision de la voiture électrique selon Apple. Jony Ive, le patron du design et génie derrière Apple, avait envisagé la réincarnation moderne du célèbre Volkswagen Combi. Et cela bien avant que l’ID.Buzz ne voit le jour. Le projet avait été baptisé « Bread Loaf » en interne. Selon des sources internes, les croquis de l’époque ressemblaient de très près au concept ID.Buzz dévoilé pour la première fois en 2017 par la marque allemande. Et ce n’est peut-être pas une coïncidence. D’après Bloomberg, plusieurs employés d’Apple ont quitté le navire en 2015 pour aller travailler chez Volkswagen.

D’autres variantes ont été imaginées au cours de ces dix années et au fil des différents dirigeants qui ont repris le projet en main. Apple a même pensé à un moment donné à mettre des portes papillon comme sur la Tesla Model X. Les équipes de Tim Cook n’ont désormais plus qu’à observer Tesla et sa Model 2, Rivian et son R2 ou Sony et son Afeela EV pilotée à l’aide d’une manette de PS5.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus