News & Reviews

800 chevaux pour la nouvelle Ruf CTR3 Evo

61


Le préparateur Allemand Ruf vient de dévoiler les premières images de sa CTR3 Evo. Cette nouvelle réalisation embarque un flat-six de 800 chevaux, emballé dans une carrosserie au look ravageur.

Ruf fait partie des préparateurs les plus discrets, faisant leur petit bonhomme de chemin dans leur coin, sans embêter personne. Il est vrai qu’on entend bien plus souvent parler de Mansory, Brabus ou encore TechArt. Toujours est-il que Ruf a choisi, comme bon nombre de constructeurs, de se rendre à la Monterey Car Week pour présenter un nouveau modèle : la CTR3 Evo. Cette supercar aux gènes de Porsche risque de faire tourner pas mal de têtes durant l’événement Californien. 

Cette voiture descend en réalité d’une lignée de supercars introduite sur le marché en 2007, avec la Ruf CTR. Renouvelée en 2012 avec la plus performante CTR3 Clubsport, cette famille n’avait plus connu d’évolution depuis. Du moins jusqu’à cette année, le préparateur venant tout juste de dévoiler la CTR3 Evo, dernière descendante en date de cette race de voitures à hautes performances. 

Une mécanique de haute précision pour des performances de haut vol

Sur la CTR3 Evo, tout de la fiche technique à la conception donne le tournis. La carrosserie toute entière, pour commencer, est fabriquée en kevlar composite, plus léger et résistant. Si visuellement l’avant ressemble comme deux gouttes d’eau à une Porsche 911, elle s’en éloigne radicalement à l’arrière. Les optiques classiques ont été remplacés par quatre feux ronds, au-dessus desquels trône un imposant aileron actif. Le reste du programme comprend également un diffuseur en fibres de carbone, ainsi qu’un capot moteur sur mesure en lieu et place de la traditionnelle lunette arrière. Sans pour autant en être une copie conforme, la CTR3 Evo prend des airs de Ferrari F50 GT vue de l’arrière, ce qui est un beau compliment. Une ressemblance bien aidée par les quatre feux ronds et l’énorme aileron. 

Le capot moteur renferme un flat-six 3.8 biturbo placé en position centrale, développant 800 chevaux ainsi qu’un couple faramineux de 990 Nm ! Un bloc complexe, doté d’un système de lubrification à carter sec et d’une injection directe de carburant. Des notions alambiquées, qui se traduisent par un résultat très simple : des performances stratosphériques… qui n’ont pas encore été divulguées. On sait en revanche que l’ancienne version du CTR3 pouvait passer de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, et atteindre une vitesse de pointe de 380 km/h. Il ne fait aucun doute que cette nouvelle version fera encore mieux. 

Le reste des modifications inclut un système de freins en carbone céramique, des jantes en alliage 20 pouces à écrou central ainsi que des suspensions multibras à l’arrière. Et si les photos montrent une boîte de vitesse automatique, Ruf annonce qu’une transmission mécanique pourra être choisie en option. 

Pour l’heure, aucun prix n’a été communiqué pour cette CTR3 Evo. Certains évoquent un tarif de base de 725.000 dollars, un chiffre qu’il faudra certainement confirmer après la présentation officielle de la voiture à la Monterey Car Week. Il est également fort probable qu’elle ne soit proposée qu’en série limitée.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus