News & Reviews

40 000 clients ont annulé leur commande

49


Fisker pourrait devoir rembourser jusqu’à 9 millions de dollars aux 40 000 clients qui ont annulé leur réservation pour l’Ocean. Cela représente environ 60 % des pré-commandes enregistrées depuis novembre 2019.

Fisker doit rembourser les frais des pré-commandes

Les jours passent et Fisker voit les défis s’accumuler. Alors que la marque est au bord du gouffre, nous venons d’apprendre que 40 000 clients ont annulé leur réservation entre novembre 2019 et aujourd’hui. En tout, Fisker avait enregistré environ 70 000 pré-commandes pour son SUV électrique Ocean depuis ses débuts. Mais les difficultés rencontrées par la marque ont poussé la plupart d’entre eux à se désister et à demander un remboursement.

Au moment de réserver l’Ocean, chaque client a versé 250 dollars à l’entreprise. Il se trouve que Fisker est légalement tenu de les rembourser. Les réservations des véhicules Fisker sont entièrement remboursables, à l’exception des frais de dossier dont le montant s’élève à 25 dollars. Ces nombreuses annulations pourraient donc coûter très cher à la marque. Environ 9 millions de dollars selon Business Insider.


À lire aussi
Avec ses 564 ch, le Fisker Ocean peut-il rivaliser avec le Tesla Model Y en termes de performances ?

Les clients ne veulent plus de l’Ocean

Sur une moyenne récente de 7 jours, l’entreprise a perdu entre 70 et 80 réservations par jour. En plus de ces annulations, certains client annulent même leur livraison. Et cela malgré le fait qu’ils aient versé un acompte de 5 000 dollars. Cette situation est moins problématique pour Fisker : l’acompte n’est pas remboursable et l’entreprise fait payer les frais de transport à ses clients si le véhicule est en cours de livraison.

Quoi qu’il en soit, cela montre bien la situation désastreuse dans laquelle se trouve la firme. Fisker n’a livré que 6 000 Ocean depuis ses débuts et de nombreux défauts ont été pointés du doigt sur le modèle de la marque. Aujourd’hui, l’entreprise n’a plus beaucoup de trésorerie et les discussions avec Nissan ont été abandonnées. Le sort de Fisker est totalement incertain.


À lire aussi
Au bord de la faillite, Fisker a livré des SUV électriques sans encaisser les chèques des clients



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus