News & Reviews

1224 ch pour seulement 166 000 €

28


La Chine se fait une place de plus en plus importante dans l’industrie automobile mondiale. Non seulement en produisant des véhicules au look sympathique et abordables que l’Europe a dans le viseur, mais aussi en lançant des défis aux marques de prestige avec des supercars électriques et puissantes. Un nom brille particulièrement dans ce domaine : la GAC Aion Hyper SSR, une supercar électrique qui est plus qu’un simple rêve, elle est une réalité.

Des performances impressionnantes

La GAC Aion Hyper SSR a fait une entrée fracassante, avec un prix de départ de 1 286 000 yuans (environ 166 000 €) soit moins d’un dixième du prix de ses concurrentes électriques telle que la Rimac Nevera proposée à plus de 2 millions d’euros. Cette supercar électrique est le fruit du travail acharné de GAC Aion, la branche entièrement électrique du géant automobile Guangzhou Automobile Corporation (GAC) Group.

Ce qui rend la Hyper SSR exceptionnelle, ce sont ses performances particulièrement impressionnantes. Elle abrite une plate-forme de 900V et trois moteurs, délivrant une puissance combinée de plus de 900 kW (soit 1224 ch) et un couple monstrueux de 1230 Nm. Oui, vous avez bien lu, et il n’y a aucun zéro en trop ! Cette puissance de feu permet à la version Ultimate de passer de 0 à 100 km/h en un incroyable 1,9 seconde (2,3 secondes pour la version standard), un exploit impressionnant qui la place en concurrence directe avec les meilleures supercars et hypercars du moment.


Un choix varié 

La GAC Aion Hyper SSR offre un choix diversifié. La version de base, l’Hyper SSR, offre des performances époustouflantes pour un prix de 1 286 000 yuans (166 000 €). Pour ceux qui recherchent une expérience de conduite encore plus intense, il y a l’Hyper SSR Sprint, à 1 386 000 yuans (179 300 €), et l’Hyper SSR Ultimate, au prix de 1 686 000 yuans (218 000 €). 

Esthétiquement, la Hyper SSR ressemble à une supercar assez classique. Les portes en élytre s’ouvrent à la manière des Lamborghini, ajoutant une touche de sophistication à son allure. Il est vrai que le design de l’Aion Hyper SSR ne manque pas de rappeler la silhouette emblématique de la Ferrari 458, surtout lorsqu’elle est revêtue de sa teinte rouge. Ce qui n’est pas immédiatement perceptible sur les images, c’est que l’intégralité de la carrosserie est façonnée en fibre de carbone. Ce choix contribue non seulement à son esthétique, mais également à son poids, bien que le chiffre précis ne soit pas divulgué par la marque.

Game changer ? 

Alors que la GAC Aion Hyper SSR va prendre d’assaut les routes chinoises, le reste du monde retient son souffle. Avec des performances qui repoussent les limites à un tarif défiant toute concurrence, cette supercar annonce peut-être un tournant majeur dans l’industrie automobile mondiale. Là où les supercars étaient autrefois synonymes de moteurs rugissants et de gaz d’échappement, la Hyper SSR prouve que l’électrique peut non seulement rivaliser, mais aussi surpasser ses homologues thermiques, le tout, pour un prix un peu plus élevé que celui d’une Toyota GR86 malusée à 60 000 € en France dès l’année prochaine. 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus